sábado, agosto 4

LE COMPLEXE DU PLACARD


Isabel Meyrelles «Licorne», 2003, bronze


LE COMPLEXE DU PLACARD

Si vous êtes malheureux,
insomniaque, angoissé,
cardiaque, dipsomane,
cafardeux
ou hypocondriaque,
si vous êtes déprimé
par la morte-saison des rêves
et si vous croyez
que deux sous la main
valent mieux
qu’un tu l’auras,
faites comme moi :
trouvez-vous un placard.
Le mien est antibrouillard,
antimite,
antérograde,
possède le tout-est-dégoût,
l’air conditionnel
et des parois matelassées
pour têtes sensibles.
J’ai prévu aussi
des crochets au plafond
pour le trop-plein de me poches :
lunettes, amours mortes,
vieilles chaussures,
maison des ancêtres
et plusieurs autres choses
dont je tairai le nom.
Côté loisirs, j’ai choisi
un coin de mer,
la bibliothèque de Babel,
la place Saint-Germain des Prés
à 5 heures du matin
et une forêt du pliocène
avec pléthore de mammouths
et de machairodus,
sans oublier le fond sonore ad hoc,
rugissements, feulements,
barrissements très couleur locale.
Extrêmement reposant.
Essayez toujours,
vous m’en direz des nouvelles.

(Isabel Meyrelles)

in «Poesia», obra poética em edição bilingue, 2004
*
(Escultora e Poeta, nascida em Matosinhos e a residir em Paris)

Etiquetas: ,

0 Comentários:

Enviar um comentário

Subscrever Enviar comentários [Atom]

<< Página inicial